EXPOSITION

PASSÉE

28 avril - 2 juin 2016

Photographie © Marie-Fabienne Avmon

BIOGRAPHIE JUDITH ESPINAS

 

Née en 1985, elle travaille entre Pantin, Paris et Bruxelles où elle vit actuellement. Elle commence son cursus à la Villa Arson à Nice et poursuit ses études à la Gerrit Rietveld Academy à Amsterdam avant d’intégrer les Beaux Arts de Paris où elle obtient son diplôme en 2009.

 

En 2010, elle co-fonde l’atelier W à Pantin, elle y travaille encore actuellement.

En 2011 elle participe à de nombreux projets collectifs ; 

-Les innommables grotesques, exposition collective, galerie LMD, Paris.

-Ampersand (&), seconde exposition des membres de l’atelier W, accompagnés par Madeleine Aktypi.

-FDH, Festival of Video Art, Berlin.

-Silent Lectures, Résidence/exposition sur une invitation de Kirsten Murphy, 6b, Saint-Denis.

 

En 2012, invitée par le Palais de Tokyo pour Paris Création, elle réalise l’installation Crypta/ Mite et Tite.

 

Durant l’année scolaire 2012-2013, elle participe à la résidence AIMS en partenariat avec les Beaux Arts de Paris et les Fondations Edmond de Rotschild. Elle installe  son atelier dans une salle de classe de l’école Frédéric Joliot Curie de Saint Ouen et mène un projet en collaboration avec les enfants d’une classe de CM1. Leur travail commun est présenté dans l’exposition Ornicar, à la galerie du CROUS à Paris ainsi que dans l’Exposition Aims, au siège social de La Compagnie Financière Edmond de Rothschild à Paris.

 

L’année 2014 est le début du travail de collaboration avec Alexandra Roussopoulos qui se poursuit aujourd’hui. Des pièces co-élaboratives sont présentées lors des expositions Just You & me à la galerie Scrawitch à Paris et à la fondation Louis Moret , à Martigny en Suisse, dans le cadre de l’exposition personnelle d’Alexandra Roussopoulos Le Dépays.

Judith Espinas, invitée par Alexandra Roussopoulos, participe avec huit autres artistes à la résidence d’artistes Nissi 14 à Spetses en Grèce.  Elles préparent actuellement ensemble Nissi 16, la nouvelle édition de cette résidence.

 

 

BIOGRAPHIE ALEXANDRA ROUSSOPOULOS

 

Née en 1969 à Paris, de nationalité suisse et grecque. 

Au moyen de la peinture, elle repose la question des rapports entre formes, couleurs et espace. Son travail a toujours témoigné de l’importance du lien aux autres. Elle collabore régulièrement à des projets artistiques et a pris part à de nombreuses résidences d’artistes en Chine, Grèce, Irlande ou Slovénie. 

 

Elle a participé aux activités du centre d’art APDV qui place l’action artistique au cœur des zones d’habitation à loyer modéré. Elle a organisé et conçu deux expositions, l’Eau et les Rêves à la galerie Kamchatka en 2007 et Mauvais Genre en 2009 en collaboration avec Isabel Duperray à la galerie petit Maroc à St-Nazaire. 

 

Alexandra Roussopoulos expose en Suisse (Fondation Louis Moret, Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel et le Manoir à Martigny, davel 14 à Cully, Villa Bernasconi au Grand-Lancy, la Ferme Asile à Sion et au LAC à Vevey) en France (L’Art dans les Chapelles, la Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille, l’appartement/atelier de Le Corbusier à Paris, la galerie Marie-Victoire Poliakoff à Paris, et la galerie Scrawitch/ Julien Bézille à Paris) et en Chine ( la galerie Pifo et la galerie Art Lelege à Pékin, Yard art Gallery à Shanghai, Musée national Xixi à Hangzhou) 

Elle a reçu le prix d’arts visuels de la Fondation René Liechti en Suisse en 2010 et le prix de peinture Novembre à Vitry en 2002. 

 

Elle enseigne dans une école préparatoire aux écoles d’art en France et à l’étranger (Prép’art) et participe régulièrement à des workshops en France et à l’étranger (à la Hear, Mulhouse et ESBA le Mans et en Chine à l’Académie des Beaux Arts de Chine et à l’Université des Beaux Arts de Hangzhou).

MAIN À MAIN

Judith Espinas et Alexandra Roussopoulos ont réalisé leurs premières pièces co-élaboratives en 2014, à l'occasion de l'exposition Just you and me à la galerie Scrawitch. 

 

À partir d'une forme extraite d'une peinture d'Alexandra, Judith a sculpté une élévation en bois, elle-même repeinte et intitulée Le Mont Tian. Assemblées, quant à elle, allie la palette de l’une et les gestes sculpturaux de l’autre. 

Ces sculptures/peintures sont de nouveau présentées à la Fondation Louis Moret en 2015, à Martigny en Suisse, dans le cadre de l’exposition Le Dépays.

Ces recherches se sont poursuivies lors de la résidence d’artistes Nissi 14 à Spetses en Grèce, où des maquettes en plâtre, en résine ou en bois, moulées ou sculptées, teintées dans la masse ou peintes ont été élaborées. Réalisées à quatre mains pendant les temps de résidence et de travail en commun, ces objets ont voyagé entre les deux ateliers, une fois revenus à Paris. Cette conversation se renouvelle aujourd'hui dans l'exposition main à main  à la galerie Pixi-Marie-Victoire Poliakoff.

Judith Espinas et Alexandra Roussopoulos présentent un ensemble constitué de maquettes, sculptures, dessins, peintures et pièces réalisées in situ. Les gestes de l'une et de l'autre se complètent sans jamais disparaître.  

C'est leur répertoire de formes communes qui se dessine et alimente de nouveaux projets.  

Cet aller-retour entre peinture, sculpture et dessin, ce va et vient entre les deux artistes permet d’inventer de nouvelles possibilités, riches et foisonnantes.

 

En juillet 2014, elle est invitée par Sami Trabelsi à participer à Paris Texas and Beyond . Il s’agit d’une résidence d’artistes en caravane entre Las Vegas et Salt Lake City, en partenariat avec l’ambassade des États-Unis. Le travail réalisé au cours de ce projet sera en partie restitué lors de l’exposition personnelle Rassemblées à l’atelier W en juin 2015.

 

Judith Espinas est invitée en 2015, par Hyppolite Hentgen, à participer à l’exposition Meet me on the Beach avec Sylvain Azam, Jennifer Douzenel, Laura Porter, à La Couleuvre à Saint-Ouen. Son travail sera par ailleurs représenté dans l’exposition 12th Annual Transformer Silent Auction Transformer, à Washington DC, USA

Vidéo (par NewsArt Today TV) :

Photographie © Judith Espinas