Bernard Michel

Diplômé en 1981 de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (E.N.S.A.D.). Plasticien, travaille régulièrement comme scénographe pour le théâtre, la danse et l’opéra.

 

Vit et travaille à Paris.

 

Prix :

 

2005 : Prix de peinture de l’institut de Françe

2015 : Prix d’encouragement de peinture de l’Académie des Beaux-Arts

 

Plasticien :

 

1983 - 1985 : Salon de Montrouge, Paris

1986 : Pattern, Fondation Hewlett Packard, France  (1986 /1990 ).

1993 :  l’Institut Français de Hongrie à Budapest

1994 : Fondation Romaeuropa, Villa Massimo, Rome. 

Les Mandorles Pour l’Abbaye aux Darnes à Saintes

1995 : L'atelier des Trois Borne, galerie Pierre Brullé, Paris

1996 : Dimension de l'infini, galerie Pierre Brullé, Paris

1998 : Entre Ciel et Terre, galerie Pierre Brullé, Paris

2001 : Plan-table, galerie Pierre Brullé, Paris

2003 : Lépidoptère, Bâtiment des forces motrices, Genève

2005 : Point-Ligne-Plan, galerie Pierre Brullé, Paris

2007 : Point-Ligne-Plan, œuvres numérique, FIAC, galerie Numeriscausa 

Contrepoint, Film, FIAC, galerie Numeriscausa

2009 : Les Fonds Noirs, galerie Pierre Brullé, Paris

2011 : Prisme, galerie Pierre Brullé, Paris

 

 

2014 : une galerie, Un regard - Part II, Galerie Pixi, 

Marie Victoire Poliakoff, Paris 

2015 : Rétrospective, galerie « Salon H », Paris

Le Noël des artistes, galerie Pixi – Marie Victoire Poliakoff, Paris

 

Collections publiques :

 

1991 : LOIS, Assemblée Nationale, Paris

2010 : Contrepoint de la couleur, Fresque, Préfecture des Hauts de seine, Nanterre

 

Autre :

 

2011 :  Collaboration  à la collection 2011, Aventure des Toiles la maison de couture

 

Activités d’enseignement :

 

Professeur d’arts plastiques au lycée « Blanche de Castille » de Versailles (1979 à 1983) et au lycée « L’Initiative » de Paris (1983 à 1987).
Responsable du département Scénographie à l’E.S.A.T. Paris (1988 à 1999).

Chargé de cours  département de musicologie de l’Université de St Denis Paris VIII (1999 à 2001).

Atelier sur l’Espace Scénographique à Bogota, Medellin, mission de l’A.F.A.A.(octobre 1996) et à l’Université de Montréal, Canada, mission de l’A.F.A.A. (Culture France, 2001 et 2005).

Rapporteur en art vivant et scénographie pour la villa Médicis  à Rome  (2007-2014).

Membre de jury de l’E.N.S.A.D. : Diplômes de scénographies : 1998. Diplômes d’architecture intérieure : 2010.

 

Dans les peintures de Bernard Michel, la couleur joue de nouveau un rôle primordial. L’artiste semble pour ainsi dire s’être mis au défi de faire coexister les coloris les plus intenses, au mépris de tout a priori d’harmonie ou de goût, même s’il en ressort des effets remarquablement séduisants. Tel n’est cependant pas l’enjeu de ces nouvelles toiles : il s’agit plutôt d’expériences volontairement extrêmes, où la couleur est utilisée pour son mouvement propre et pour ses conflagrations combinées. Souvent le noir vient accentuer ces stridences dynamiques. Ainsi il s’impose dans le dessin de certaines figures, notamment dans les damiers basculés, où il bouscule les rythmes établis et redessine les compositions. Il lui arrive aussi de simplement soutenir l’ensemble des jeux chromatiques, comme dans la série des coulures où les flux tumultueux de la couleur reine animent l’espace du tableau avant de le restructurer en grandes parcelles distinctes ou, parfois, de se figer dans le ressac d’un ultime damier élémentaire, monochrome sur fond noir. (Pierre Brullé, 2009)